SLC/CCC/CSS

Hansruedi Nater
1940-2014

Sans surprise, mais étonnamment rapidement, Hansruedi Nater est décédé le 22 octobre. Il avait été secrétaire général du CCC de 1975 à 1989 et fut ensuite nommé membre d’honneur de notre association.

Tous ceux qui connaissaient Hansruedi se rendaient vite compte qu'ils avaient affaire à un chasseur au chien courant enthousiaste. Surtout lorsqu’il chassait le lièvre en Engadine, région d’origine de son épouse Mena. Ainsi que me l’a confié un chasseur de cette vallée : il était celui qui l’avait finalement persuadé de chasser le lièvre au chien courant.

Au sein du club, nous regretterons son enthousiasme, ses connaissances professionnelles, mais aussi ses idées parfois peu conventionnelles. Cependant, sa manière d’avancer des arguments très engagés était toujours convenable et respectueuse.

Personnellement, pendant de nombreuses années, j’ai apprécié Hansruedi en tant que collègue très engagé comme juge de travail, chef d'examen, secrétaire central, chef de la commission technique ou comme délégué à la FCI. Il ne fait aucun doute qu’il a laissé son empreinte dans l'élaboration du livre sur le chien courant et dans la partie graphique du standard. Lors de la Coupe d'Europe de la FCI à Scuol et environs, il a également imprimé sa marque comme président d’organisation.

En 2013, lors de la dernière réunion des juges de travail à Val Mora, nous avons remarqué combien Hansruedi avait changé. Sa femme m’a décrit la maladie dont il soufrait comme suit :

La démence vasculaire - causée par de petits accidents vasculaires cérébraux – peut paralyser très rapidement et de façon imprévisible les fonctions du corps, et engendre des troubles de mémoire. A quoi s’ajoute un cancer de la prostate difficile à circonscrire. La conjonction des deux conduit finalement à un dysfonctionnement des organes. Cette évolution peut durer longtemps, par paliers successifs, toujours vers le bas. Cette « chute libre vers le bas » a été épargnée à Hansruedi. « S’Mühlirad isch broche, und s’Lyde hät es Änd » (la roue du moulin s’arrête et le chant est fini) du Guggisberglied: S’isch äbe-n-e Mönsch uf Ärde (du chant de Guggisberg : c’est simplement l’homme sur la terre). Pour tous une chance ! Je ne peux qu'espérer que vous le ressentiez de cette façon, malgré toute notre douleur. (Mena Nater-Biveroni)

En mémoire du défunt, nous avons fait un don à la fondation « Pro Gypaète barbu ». Nous souhaitons à Hansruedi de pouvoir vivre la chasse du lièvre d’en-haut, comme le gypaète barbu dans le ciel bleu d’acier d’Engadine !

A sa femme et à ses six frères et sœurs, nous présentons nos sincère condoléances. Nous garderons d’Hansruedi et de ses opinions le meilleur des souvenirs.

Paul Annen, président du CCC